Mon blouson Aedi (suite et fin)

Edit 03 Avril 2020 : depuis la rédaction de cet article j’ai publié des vidéos plus complètes qui pourront vous aider :
Jacquard à fil flottants : https://www.youtube.com/watch?v=yw0N6SJcZc0
Grafting : https://www.youtube.com/watch?v=s1NdcHFUwzQ
Steek : https://www.youtube.com/watch?v=OTbTl8wCA4M

____________________________________________

Mon blouson est terminé ! ça tombe bien il commence à faire froid !

Comme promis après les épisodes #1 et #2, voici la quelques éléments à propos du jacquard et des finitions.

Concernant le jacquard j’ai pensé qu’une photo vaut mieux qu’un long discours , je profite donc du blog pour rappeler qu’il NE FAUT PAS TISSER les fils lorsque l’on tricote ce type de jacquard. Il suffit de travailler à FILS FLOTTANTS en laissant courir le fil non tricoté sur l’arrière et SANS CROISER les fils lorsqu’on change de couleur.

Une fois que le vêtement est terminé, il reste à faire les finitions.

Voici quelques tuyaux pour vous faciliter la vie:

– si vous ne savez pas faire le grafting sous les bras vous pouvez rabattre les mailles à 3 aiguilles sur l’envers du tricot . Il ne reste plus qu’à fermer aux extrémités pour “boucher” les trous. Cette vidéo chez GarnStudio pourra vous aider (clic clic

Je lave mon lopapeysa AVANT de coudre à la machine à coudre et de réaliser le steek. Les mailles prennent leur place et le vêtement est plus souple pour faire les finitions. Le savon et après shampoing Istex sont des produits vraiment bien adaptés à la laine Islandaise mais si vous n’en n’avez pas utiliser quelque chose de naturel (savon noir ou paillettes de savon de marseille). Vous pouvez également mettre du démélant pour les cheveux dans l’eau de rinçage.

– Le steek : au lieu de rentrer les fils de chaque côté de l’ouverture, je les sors sur le devant du vêtement avec une aiguille à coudre et lorsque je fais la couture pour le steek, je couds sur les fils. Si la couture à la machine sécurise les 2 mailles centrales, elle peut bien sécuriser les fils qui restent en attente lors des changements de couleur. Je les raccourcis après avoir cousu et avant d’ouvrir le blouson. Pour la couture, coudre à petits points droit à la machine à coudre, pas de point zigzag ou autre point élastique

 

– J’utilise des petites ciseaux (genre ciseaux à broder) et ensuite avant de coudre la fermeture éclair vous pouvez éventuellement faire une bordure au crochet en maille serrées avant de poser la fermeture. Ne pas crocheter dans toutes les mailles, faire par exemple 3 mailles serrées pour 4 rangs de tricot avec un crochet entre 5 et 6mm pour un vêtement tricoté en Alafoss lopi. Je n’ai pas de photo, cette fois-ci j’ai posé la fermeture éclair directement… j’ai d’ailleurs recommencé plusieurs fois parce que ma bordure gauche était plus lâche que ma bordure droite et mon motif ne tombait pas en face 🙁

J’espère que ces petits reportages vous aurons aidé… je laisse une dernière photo pour finir et vous présenter “Magalie” . C’est le prénom que j’ai donné au mannequin que je viens d’acheter et qui sera sur le salon l’aiguille en fête sur les stand A16.2 à nos côté pour nous aider. 

 

7 réflexions sur « Mon blouson Aedi (suite et fin) »

  1. Je réponds d’abord à Michtoutfaire, mais oui un jour vous oserez avec les conseils de Christine nous y arrivons. C’est une super aventure et la laine est très agréable.
    J’adore la couleur de ton blouson Aedi, Christine. Le blanc cassé met en valeur les autres couleurs surtout l’or. Il est très doux. A demain, pour Moëbius. Dominique

  2. Il est très beau et merci de partager avec nous ces conseils si précieux pour réussir à notre tour de si merveilleux ouvrages. Je vais utiliser la méthode des rangs raccourcis dans le dos pour un gilet que je “bricole” avec une laine récupérée d’un ancien pull et pour lequel je m’inspire des modèles de lopapeysa que j’ai déjà tricoté même si je ne fais pas le jacquard, affaire à suivre….

  3. Ah zut, je ne savais pas qu’il ne fallait pas faire suivre les fils ni croiser et j’ai déjà fait le bas de mon pull jusqu’aux manches et 1 manche. pourquoi ne faut-il pas faire suivre les fils et quelles sont les conséquences quand on l’a fait?Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.