Mon manteau Gleði

Depuis que le catalogue LOPI 38 était sorti j’avais repéré le manteau Gleði, le voici terminé !

Les kits Gleði sont en ligne sur le site (ici), le manteau est tricoté avec la laine plötulopi utilisée en double, sauf au niveau des bordures qui sont tricotées avec un seul fil et repliées.

J’ai fait les finitions pour les bordures un peu différemment de celles proposé dans les explications, c’est la raison pour laquelle je voulais vous en parler.

Comme tous les tricot islandais “ouvert”, Gleði est tricoté en rond en jersey endroit, avec 2 mailles envers en milieu des devants pour marquer l’endroit où le vêtement sera ouvert à la fin du travail. Je n’ai pas fait de photo à cette étape, voici une “archive” du steek du Riddari.

Tricot en jersey endroit avec 2 mailles centrales à l’envers – Sécurisation à la machine à coudre – et après on coupe !

Après avoir sécurisé à la machine à coudre et coupé, j’ai choisi de faire une double bordure et coudre simplement des pressions. En tricotant de cette façon les mailles de steek sont cachées à l’intérieur de la bordure, le travail est très propre.

Etape 1 : un rang de mailles coulées au crochet (toujours pas de photos mais j’en avait fait pour mon plaid rams&yowes 😅😅). J’ai fait environ 2 mailles coulées pour 3 rangs, comme le travail a déjà été sécurisé ces mailles coulées ne servent pas à sécuriser le steek mais simplement de base à la bordure, il n’y a pas de problème si on ne travaille pas dans toutes les mailles.

Mailles coulées

 

Etape 2 : Pour tricoter la double bordure, relever les mailles et tricoter le dos de la bordure en jersey avec un seul fil de plötulopi (j’ai fait 5 rangs). Puis relever le mailles et tricoter le devant de la bordure de la même façon
(5 rangs aussi)

 

Etape 3 : Fermer la bordure en tricotant ensemble le dos et le devant (j’ai choisi de faire ça sur l’envers pour pouvoir ensuite rabattre les mailles sur l’endroit)

 

Etape 4 : rabattre les mailles, ici j’ai choisi la méthode Icelandic Bind Off

Ensuite il ne reste plus qu’à coudre des pressions, et voilà ! 

Gros plan sur le jacquard à fils flottants et les pressions sur les bordures 😉

 

 

 

 

 

 

6 réflexions sur « Mon manteau Gleði »

  1. Félicitations pour votre magnifique ouvrage, ce manteau est réussi à 100% et vous le portez bien, il vous va à ravir !
    je termine une robe pour moi, ..
    il n’y a pas assez de femmes qui portent du vêtement tricoté, quel dommage car on porte un modèle unique et en général joli et le prix est nettement moins cher que dans la confection vendue en magasins.
    bravo pour vous et ..bonne et heureuse année 2020, faites encore chauffer vos aiguilles comme je le fais chaque jour dans ma vie.

  2. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre blog ce matin, vos réalisations sont magnifiques!

    Je suis actuellement à la recherche d’un modèle de gilet islandais pour homme. Malheureusement, je ne trouve pas beaucoup de modèles pour les hommes. J’ai trouvé quelques pulls que je pourrais transformer en gilet mais je me demandais si il faut prévoir un peu plus grand au niveau de la taille ou si je peux tricoter le gilet à la même taille que si c’était un pull ?

    Merci pour votre réponse.

    Marion.

    1. Bonjour Marion,
      Je vous invite à lire cet article pour transformer un pull en gilet https://triscote.com/blog/2017/02/22/tricoter-un-lopapeysa-comment-transformer-un-pull-en-cardigan et pour la taille il faut regarder le tableau des tailles. Il indique la dimension du vêtement terminé (à condition de vérifier votre échantillon), donc vous ajoutez l’aisance que vous voulez par rapport aux mensurations de la personne qui portera le vêtement. Sinon en vêtement ouvert pour homme sur le site il y a FUGL, ARNI, FROST et HAUST http://www.triscote.fr/prestashop/20-homme

Répondre à micheleD Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.