Mon manteau Gleði

Depuis que le catalogue LOPI 38 était sorti j’avais repéré le manteau Gleði, le voici terminé !

Les kits Gleði sont en ligne sur le site (ici), le manteau est tricoté avec la laine plötulopi utilisée en double, sauf au niveau des bordures qui sont tricotées avec un seul fil et repliées.

J’ai fait les finitions pour les bordures un peu différemment de celles proposé dans les explications, c’est la raison pour laquelle je voulais vous en parler.

Comme tous les tricot islandais “ouvert”, Gleði est tricoté en rond en jersey endroit, avec 2 mailles envers en milieu des devants pour marquer l’endroit où le vêtement sera ouvert à la fin du travail. Je n’ai pas fait de photo à cette étape, voici une “archive” du steek du Riddari.

Tricot en jersey endroit avec 2 mailles centrales à l’envers – Sécurisation à la machine à coudre – et après on coupe !

Après avoir sécurisé à la machine à coudre et coupé, j’ai choisi de faire une double bordure et coudre simplement des pressions. En tricotant de cette façon les mailles de steek sont cachées à l’intérieur de la bordure, le travail est très propre.

Etape 1 : un rang de mailles coulées au crochet (toujours pas de photos mais j’en avait fait pour mon plaid rams&yowes 😅😅). J’ai fait environ 2 mailles coulées pour 3 rangs, comme le travail a déjà été sécurisé ces mailles coulées ne servent pas à sécuriser le steek mais simplement de base à la bordure, il n’y a pas de problème si on ne travaille pas dans toutes les mailles.

Mailles coulées

 

Etape 2 : Pour tricoter la double bordure, relever les mailles et tricoter le dos de la bordure en jersey avec un seul fil de plötulopi (j’ai fait 5 rangs). Puis relever le mailles et tricoter le devant de la bordure de la même façon
(5 rangs aussi)

 

Etape 3 : Fermer la bordure en tricotant ensemble le dos et le devant (j’ai choisi de faire ça sur l’envers pour pouvoir ensuite rabattre les mailles sur l’endroit)

 

Etape 4 : rabattre les mailles, ici j’ai choisi la méthode Icelandic Bind Off

Ensuite il ne reste plus qu’à coudre des pressions, et voilà ! 

Gros plan sur le jacquard à fils flottants et les pressions sur les bordures 😉

 

 

 

 

 

 

Des moutons par centaine ! Rams and Yowes de Kate Davis

“Des béliers et des brebis”, moi qui aime tant les moutons, il était indispensable que je tricote un jour tous ces moutons !

Mon échantillon était fait depuis plusieurs années, j’avais failli débuter cette couverture plusieurs fois et c’est Evelyne qui m’a donné le déclic il y a quelques semaines lorsqu’elle s’est offert le kit en laine Shetland Jamieson. Ma version sera islandaise… “Hrútar og ær”.

plötulopi et einband pour la couverture Raws and Yowes

La couverture est tricotée en rond, pour le jacquard du coup c’est vraiment plus confortable !

Quelques mailles sont ajoutées au centre, c’est là que l’on pourra couper le travail pour ouvrir la couverture, un peu comme lorsque l’on tricote un gilet islandais en rond en faisant un steek. Pour terminer la couverture, une bordure reprend l’ensemble des 9 couleurs pour mettre en valeur les moutons !

Voici l’original de Kate Davis ainsi que le kit en Jamieson.

Rams and Yowes – Kate Davis
Shetland Jamieson – kit Raws and Yowes

La mienne est tricotée avec un fil de plötulopi (laine mèche) et un fil einband tricotés ensemble, pourquoi ce choix ? je voulais une couverture en laine islandaise, plötulopi était parfaite et l’échantillon me plaisait, mais je souhaitais une couverture un peu plus grande alors j’ai décidé de tricoter avec les 2 fils ensemble. Le modèle d’origine mesure 90 x 90 cm et la mienne devrait mesurer environ 120 x 120 cm. Je tricote en 4.5mm (5mm aurait été possible aussi).

Voilà mon avancée, déjà 60 brebis et maintenant je vais commencer les béliers !

Rams and Yowes de Kate Davis en Plötulopi et Einband en cours

Laurence a eu envie de me suivre dans ce projet, mais la laine islandaise ce n’est pas son truc à elle, alors nous avons trouvé une gamme de couleur en Pernilla à tricoter en 4mm qui est un peu différente de la gamme d’origine mais pas trop (un peu plus de gris et un peu moins de beige). ça va être beaucoup plus doux tout en conservant l’esprit du modèle d’origine.

Pernilla de Filcolana. Coloris 956 975 955 973 954 078 957 977 101

Il y a quelques années Agnès avait choisi Léttlopi pour sa couverture Raws and Yowes, c’est une autre alternative.

Agnès lors du festival les Boréales
léttlopi 0052 0867 0058 0053 0056 1420 0085 0086 0051

Dans le tableau ci-dessous vous trouverez la correspondance des couleurs pour les différentes gammes présentées. Je ne suis pas en mesure de publier le métrage nécessaire en Pernilla ce sont des estimations. En léttlopi et en plötulopi+einband les quantités sont indiquées pour faire la bordure entièrement, si vous tricotez en 4.5m il est possible de la réduire un peu et consommer un peu moins de laine.

Jamieson
Shetland Supreme
Jumper Weight
aig 3mm
Istex
Plötulopi &
Einband
aig 4.5mm
Istex
léttlopi
aig 4.5mm
Filcolana
Pernilla
aig 4mm
métrage estimatif
2001 white 0001 & 0851 0051 x 2 101
2006 gaulmogot 1038 & 1038 0086 x 2 977
2008 katmollet 0003 & 0886 0085 x 2 957
2002 mooskit 1030 & 0885 1420 x 2 978
2003 shaela 1027 & 1027 0056 x 2 973
2007 sholmit 0009 & 0853 0053 x 2 954
2004 moorit x 2 1032 x 2 & 0867 x 2 0867 x 3 (ou 4) 975 x 2
2009 yuglet x 2 9103 x 2 & 9103 x 2 0058 x 3 955 x 2
2005 black x 2 1033 x 2 & 0852 x 2 0052 x 3 (ou 4) 956 x 2
Plötulopi 0001 1038 0003 1030 1027 0009 9103 1032 1033.
Einband 0851 1038 0886 0885 1027 0853 9103 0867 0852

Les explications sont disponibles auprès de Kate Davis, sur Ravelry (clic).

Et si vous avez envie de vous lancer la laine Plötulopi, Einband et Léttlopi sont chez trIScote ici  ainsi que la Pernilla (clic).

Bêêêêê !

edit 18/11/2017: pour rejoindre le groupe sur Facebook c’est par ici https://www.facebook.com/groups/155285581747607/

edit 05/01/2019: mise à jour des quantités et photos de ma version en plötulopi + einband fini
L’article consacré au steek sur le plaid est ici (clic)

Sumardagurinn fyrsti 2015

Ce jeudi 23 avril en Islande c’est Sumardagurinn fyrsti, la fête du 1er jour de l’été !

Il y a très longtemps, les vikings avaient divisé l’année en 2 parties l’hiver et l’été, ce qui correspond assez bien au climat de ce pays où le printemps et l’automne ne durent que quelques semaines.

L’été viking commence le 3ème jeudi d’avril et le 1er jour de l’été est toujours fêté en Islande de nos jours.

trIScote aussi participe à sumardagurinn !

J’ai sélectionné deux modèles islandais plus estivaux que les autres, ils bénéficient d’une réduction jusqu’à dimanche, ROSIR et ALDA.

ROSIR est tricoté en einband avec des aiguilles 4mm.

Modular Magic tout un programme…

Vous avez tricoté quoi cet automne ?
En octobre, j’ai tricoté le manteau de Stephen West, Modular Magic. Comme lorsqu’il avait sorti Enchanted Mesa, alors que j’avais des tas d’en cours, j’ai craqué sur le modèle dès le jour de sa parution et le soir même je montais les premières mailles.

Modular… et oui, pourquoi vouloir commencer un vêtement par le haut ou par le bas ? ici on commence par un large rectangle tricoté de façon transversale depuis le devant droit jusqu’au devant gauche. Ensuite les autres parties du manteau sont ajoutées au fur et à mesure en relevant des mailles. Très astucieux et facile pour adapter à n’importe quelle taille. Aiguilles 6mm, ça va assez vite !

Ma seule modification a été l’ajout de rangs raccourcis pour avoir une partie plus étroite à la taille qu’au niveau des hanches. Et oui je ne suis pas exactement battie comme Stephen il fallait faire quelques adaptations pour rentrer mes formes dans le manteau 😉

 

Confortable… pour que ce manteau soit confortable il faut choisir une laine légère sinon le manteau sera trop lourd sur les épaules, le point de riz et le point mousse sont denses. J’ai choisi de plötulopi pour la partie la grande bande au point de riz, 3 fils ensemble pour que ça ne se déforme pas sur les fesses et Alafosslopi sur le reste du manteau… et une petite touche de merino super doux, cadeau de Francis chez Bart-et-Francis (que je vais sans doute ajouter dans la boutique en ligne prochainement)

Ludique mais facile à porter… c’est modèle idéal pour jouer avec les couleurs, au fur et à mesure que l’on avance, on choisit la couleur qui va s’entendre avec les précédentes et les mettre en valeur. Je dois avouer que j’ai eu besoin de l’aide des copines pour être certaine de mon choix pour la bordure jaune d’or et au final je ne regrette pas.
Si l’on choisit des couleurs qui nous correspondent, il est très facile à porter. J’ai pensé à un moment ajouter des manches mais finalement j’ai plusieurs pull ou gilet que je peux porter en dessous, j’aurai bien chaud sur le corps et pas trop sur les bras comme ça .

 

Le modèle est disponible auprès de Stephen West ici (clic clic) et mon choix de couleurs est également sur ravelry (clic clic aussi ici).

 

 

18 décembre, c’est au tour de Hurðaskellir de descendre de la montagne…

En islande on tricote beaucoup la plötulopi, nos 13 pères Noël le savent et après le pull El hier, Hurðaskellir nous invite à tricoter la veste Land  ! Elle est tricoté avec 2 fils de plötulopi, les changements de couleur se font en douceur car on ne change qu’une des 2 couleurs à la fois pour obtenir des nuances intermédiaires. A vos aiguiles 🙂