Mon plaid Rams and Yowes, l’heure du steek…

Je vous avais présenté le plaid Rams and Yowes de Kate Davis avec les brebis et la béliers dans un post précédent, n’hésitez pas à relire ici (clic)

Le jacquard et ses 9 couleurs a été un vrai plaisir à tricoter. J’avais choisi Plötulopi et Einband tricotés ensemble en 4.5mm. Je l’ai beaucoup transporté et j’ai tricoté essentiellement lors de mes déplacements en province lorsque j’allais en stage tricot… c’est pour ça que ça n’a pas avancé très vite !

Le plaid se tricote en rond, c’est tellement plus facile pour le jacquard et aujourd’hui je vous montre comment on l’ouvre pour en faire un plaid.

Je vais essayer de ne pas être trop bavarde et laisser parler les images.

J’ai suivi les préconisations de Kate Davis, je sécurise au crochet en mailles serrées. On peut aussi sécuriser à la machine à coudre si on préfère (mais c’est inutile de faire les 2 !). J’ai opté pour Arwetta (une laine à chaussettes) et un crochet 3mm.

Point important: veiller à bien crocheter dans la première maille au départ et la dernière à la fin, ce sont les plus fragile .

Voilà à quoi ressemble mon futur plaid avant de l’ouvrir… sur l’endroit
et à l’envers (jacquard à fils flottants)

Maintenant on coupe !!!!! 
C’est effrayant mais en réalité c’est un jeu d’enfant, le plus important dans le travail c’est de suivre les explications concernant les “mailles de steek” au début du rang et de sécuriser avant de couper.  Et avec de la laine (pure laine non traitée superwash) vous ne risquez absolument rien. Je vous laisse regarder les images 😉

Et quand on arrive au bout on fait bien attention à ne pas couper le fil qui a servi à sécuriser (bordeaux sur la photo)

Voilà, je peux enfin prendre des mesures… il reste une large bordure à faire, mon plaid devrait mesurer 120×120 cm ce qui me convient parfaitement.

J’aime incroyablement ce projet, je le tricote quand j’ai envie, sans contrainte de délai… on me soupçonne de faire durer le plaisir et je vais sans doute prendre mon temps aussi pour faire la bordure !
En attendant on peut commencer à contempler et même écouter, ils sont tellement “vrais” qu’il est possible de les entendre 🙂

 

Une réflexion sur « Mon plaid Rams and Yowes, l’heure du steek… »

  1. Il est magnifique. J’adorerais en tricoter un mais le budget me fait un peu hésiter et les steeks me font un peu peur malgré tes propos rassurants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.