Tricoter un lopapeysa… comment transformer un pull en cardigan ?

Les pulls islandais traditionnels et les modèles ouverts sont construits quasiment de la même façon.

Du coup c’est très facile de convertir un modèle de pull qui vous plait en gilet. Comme tout ce qui va sans le dire va encore mieux en le disant, je vous propose une petite explications quand même.

J’ai choisi le pull Riddari que j’ai transformé en gilet pour mon mari dans les coloris classique et pour moi en version plus féminine.

Voici donc le pull Riddari, un modèle très populaire !

  

Pour tricoter un pull islandais, on tricote le corps en rond sans couture jusque sous les aisselles, puis les deux manches également jusque sous les bras (je commence toujours par les manches moi par contre). Ensuite on assemble sur la même aiguille:
– la manche gauche,
– le devant,
– la manche droite,
– et enfin le dos.
Pour que tout ça s’assemble correctement, on met des mailles en attente sous les bras (pour pouvoir passer le bras dans la manche) et l’on ferme cette “aération” quand le tricot est terminé. Ce n’est pas le sujet ici , tout cela est bien expliqué dans les recettes de tricot (oui les islandais ou les danois écrivent des “recettes” de tricot, c’est comme de la cuisine !).

 

Ensuite vient le meilleur moment, l’empiècement en jacquard !
Ci-dessous, voici le début de la grille du pull Riddari. La grille se lit de bas en haut et de droite à gauche (toujours dans le même sens puisque l’on tricote en rond, c’est très pratique).
Les rangs commencent dans le creux du bras gauche sur l’arrière, et l’on répète la partie indiquée “répéter” autant de fois que nécessaire selon la taille.
Les cases “barrées” indiquent les diminutions pour former l’empiècement, là où l’on tricote deux mailles ensemble, une des deux mailles disparait et devient grisée (il n’y aura plus de mailles aux rangs suivants).

Pour faire un gilet, il est beaucoup plus logique de faire débuter le rang au milieu des deux devants. Ainsi le léger décallage qui peut se produire lors du changement de rang en faisant le jacquard sera là où le vêtement est ouvert (donc inexistant).

Pour transformer la grille du pull, il suffit donc de commencer le rang au milieu des devants, puis répéter la partie centrale autant de fois que nécessaire, et répéter une dernière fois le motif à la fin en ajoutant UNE MAILLE, celle qui permet de terminer le motif complètement pour obtenir le devant droit et le devant gauche identique en miroir.
Concernant les diminutions pour former l’empiècement, pour que la bordure du gilet reste rectiligne, il ne faut pas faire la diminution quand elle est tout au bord (rang 21 sur la grille).

A la fin, il faudra ouvrir le gilet, vous avez peut être entendu parlé du steek… ce n’est pas l’objet de ce billet mais en 2 mots :
– le vêtement est tricoté en rond en prenant soin d’ajouter 2 mailles envers au milieu des deux devants
– à la fin du tricotage, on sécurise (a priori à la machine à coudre) de chaque côté des deux devants
– et ensuite ou coupe pour ouvrir le vêtement.

Il est conseillé de laver le vêtement avant de coudre et de couper, et de le laisser sécher à plat.
Petite astuce, si vous n’avez pas ajouté de rang raccourcis dans le dos avant le jacquard, pour que le dos soit un peu plus haut que le devant, vous pouvez au moment de le mettre à plat à sécher, tenir le bas du pull avec une main et tirer le dos en haut avec l’autre main.

 

Une couture droite à la machine à coudre de chaque côté des 2 mailles centrales (vous pouvez faire 2 passages pour être complètement rassurée) et un petit coup de ciseaux.

La différence entre un pull et un gilet se résume donc à ajouter 3 mailles dans le travail : deux mailles centrales et une maille pour gérer correctement le motif jacquard.

 

Ensuite il reste à faire les finitions, pose de fermeture éclair ou bande de boutonnage au crochet ou au tricot.

et voilà !

RIDDARI est à retrouver chez trIScote ici et n’hésitez pas à personnaliser le vôtre avec vos propres couleurs si vous en avez envie.
Pour ma version femme, j’ai aussi fait quelques diminutions pour marquer la taille mais ce n’est pas obligatoire.

 

J’espère que ces quelques lignes vous aideront pour la transformation d’un Riddari ou d’un autre pull.
Et bien sûr vous pouvez faire l’opération dans l’autre sens, pour transformer un gilet en pull : ne pas mettre les 2 mailles centrales, supprimer 1m sur le motif et commencer les rangs derrière l’épaule gauche.

A bientôt,
Christine

5 réflexions sur « Tricoter un lopapeysa… comment transformer un pull en cardigan ? »

  1. Merci pour cette présentation à laquelle on pourra renvoyer les personnes interessées par le “comment tu fais”. Perso, j’ai fait la manip pour Afmaeli et en sécurisant le steek avec une chaînette en laine islandaise type lace pour ne pas introduire dans le travail une couture mécanique. Mais c’est sûr, à la machine c’est plus rapide

  2. Je termine enfin mon petit Létt Lopi et la lecture de ton article me pose un doute !! Je comptais faire les rangs raccourcis après le jacquard, au niveau du col, je l’avais noté lors du stage . Mais peut être ai je mal compris puisque ici tu parles de les tricoter avant l’empiècement ! Penses tu que cela pose un problème ? Merci et bonne continuation ! Bises!

  3. Merci pour cette présentation à laquelle on pourra renvoyer les personnes interessées par le “comment tu fais”. Perso, j’ai fait la manip pour Afmaeli et en sécurisant le steek avec une chaînette en laine islandaise type lace pour ne pas introduire dans le travail une couture mécanique. Mais c’est sûr, à la machine c’est plus rapide

  4. Bonjour Christine,
    merci pour ces explications,
    à propos de la diminution qu’on ne fait pas est-ce que tu la fait de l’autre côté du motif, ou pas du tout ? Parce qu’au final ça en fait pas mal qui sautent (je tricote le Birki pour lequel il n’existe, en taille adulte, que la charte, je suis les explications du Afmæli du coup), le col ne va-t-il pas être trop large ?
    Merci d’avance
    Léa

    1. Bonjour Léa, je n’ai pas fait les diminutions ailleurs mais je ne pense pas que ça en fasse sauter pas mal, elles sont rarement alignées les unes au dessus des autres au début du rang justement…
      Je suis désolée de te répondre si tard, ton commentaire était parti dans mes spams et je viens de le voir ! j’espère que tu as débloqué la situation depuis !
      Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.