Riddari… version blouson avec une capuche cette fois

Une des choses les plus difficile quand on vend de la laine, c’est de manquer de temps pour tricoter alors qu’on a sous la main toute la laine qu’il faudrait pour le faire… alors  pour le week-end du jour de l’an j’avais décidé de mettre un nouveau Riddari sur mes aiguilles et de tricoter autant que j’en avais envie !
 

 

Jean voulait un blouson en plötulopi (parce que c’est plus doux !) et comme son ancien Riddari commence à fatiguer on a opté pour ce motif avec les même couleurs que mon blouson Hofadýnur.
             
  

 

Pour ce blouson, j’ai donc décidé de mélanger les explications de Hofadynur pour le nombre de mailles, avec les explications de RiddariJ’ai tricoté avec des aiguilles 5.5mm en adaptant le nombre de mailles car l’échantillon est différent (14-15m pour 10 cm au lieu de 18m avec la léttlopi).
J’ai aussi ajouté une petite dose de Frost pour la capuche.
En plus pour que le blouson ne soit pas trop tendu sur le ventre mais pas trop grand non plus en haut, j’ai démarré le bas avec la taille XL et j’ai fait quelques diminutions de chaque côté pour que le haut soit une taille L.

 

Le tricot c’est comme la cuisine, on adapte les recettes, c’est peut être pour ça qu’un patron de tricot se dit “uppskrift”  en islandais on “opskrift” en danois (recette en français ).

 

Le moment d’assembler le  corps et les manches… A ce sujet ma vidéo pourra vous éclairer si besoin https://youtu.be/-RY_ZXOU4os

Enfin le jacquard… la partie que je préfère ! J’ai pris soin de supprimer quelques rangs de jacquard dans la grille de Riddari car l’échantillon en plötulopi est différent en hauteur également. Pour simplifier disons que j’ai suivi la grille taille M pour une taille L/XL. (vidéo jacquard à fils flottants: https://www.youtube.com/watch?v=yw0N6SJcZc0)

 

L’heure du grafting
La vidéo est ici https://www.youtube.com/watch?v=s1NdcHFUwzQ&t=10s

 

J’ai mis quelques jours seulement pour le tricoter, ensuite je l’ai lavé (à la main eau tiède + shampoing Lopi et surtout séchage à plat), la laine islandaise sèche vite c’est pratique pour laver les pulls même en hiver !

 

Il restait à sortir la machine à coudre et les ciseaux pour en faire un blouson! J’y vais toujours un peu à reculons parce qu’après il faut coudre la fermeture éclair et j’aime pas trop ça 😉
 

 

Pour la fermeture éclair je couds à la main. Epingler le premier côté bien à plat et le coudre à petit point arrière. Ensuite épingler le 2ème côté en faisant attention à ce que le motif soit bien face à face.
Pour qu’il soit assorti, j’ai fait le cordon de la capuche en i-cord sur 4 mailles.

 

Et voilà ! Hofadýnur et Riddari assortis !!!

 

 

 ps: si vous avez un peu peur de tricoter la plötulopi vous pouvez visionner ceci https://www.youtube.com/watch?v=2-4UPiyC9cs&t=229s

 

Si les vidéos partagées dans cet articles vous ont aidé, n’hésitez pas à les liker 😉 . Merci à vous !

Tricoter un lopapeysa… comment transformer un pull en cardigan ?

Les pulls islandais traditionnels et les modèles ouverts sont construits quasiment de la même façon.

Du coup c’est très facile de convertir un modèle de pull qui vous plait en gilet. Comme tout ce qui va sans le dire va encore mieux en le disant, je vous propose une petite explications quand même.

J’ai choisi le pull Riddari que j’ai transformé en gilet pour mon mari dans les coloris classique et pour moi en version plus féminine.

Voici donc le pull Riddari, un modèle très populaire !

  

Pour tricoter un pull islandais, on tricote le corps en rond sans couture jusque sous les aisselles, puis les deux manches également jusque sous les bras (je commence toujours par les manches moi par contre). Ensuite on assemble sur la même aiguille:
– la manche gauche,
– le devant,
– la manche droite,
– et enfin le dos.
Pour que tout ça s’assemble correctement, on met des mailles en attente sous les bras (pour pouvoir passer le bras dans la manche) et l’on ferme cette “aération” quand le tricot est terminé. Ce n’est pas le sujet ici , tout cela est bien expliqué dans les recettes de tricot (oui les islandais ou les danois écrivent des “recettes” de tricot, c’est comme de la cuisine !).

 

Ensuite vient le meilleur moment, l’empiècement en jacquard !
Ci-dessous, voici le début de la grille du pull Riddari. La grille se lit de bas en haut et de droite à gauche (toujours dans le même sens puisque l’on tricote en rond, c’est très pratique).
Les rangs commencent dans le creux du bras gauche sur l’arrière, et l’on répète la partie indiquée “répéter” autant de fois que nécessaire selon la taille.
Les cases “barrées” indiquent les diminutions pour former l’empiècement, là où l’on tricote deux mailles ensemble, une des deux mailles disparait et devient grisée (il n’y aura plus de mailles aux rangs suivants).

Pour faire un gilet, il est beaucoup plus logique de faire débuter le rang au milieu des deux devants. Ainsi le léger décallage qui peut se produire lors du changement de rang en faisant le jacquard sera là où le vêtement est ouvert (donc inexistant).

Pour transformer la grille du pull, il suffit donc de commencer le rang au milieu des devants, puis répéter la partie centrale autant de fois que nécessaire, et répéter une dernière fois le motif à la fin en ajoutant UNE MAILLE, celle qui permet de terminer le motif complètement pour obtenir le devant droit et le devant gauche identique en miroir.
Concernant les diminutions pour former l’empiècement, pour que la bordure du gilet reste rectiligne, il ne faut pas faire la diminution quand elle est tout au bord (rang 21 sur la grille).

A la fin, il faudra ouvrir le gilet, vous avez peut être entendu parlé du steek… ce n’est pas l’objet de ce billet mais en 2 mots :
– le vêtement est tricoté en rond en prenant soin d’ajouter 2 mailles envers au milieu des deux devants
– à la fin du tricotage, on sécurise (a priori à la machine à coudre) de chaque côté des deux devants
– et ensuite ou coupe pour ouvrir le vêtement.

Il est conseillé de laver le vêtement avant de coudre et de couper, et de le laisser sécher à plat.
Petite astuce, si vous n’avez pas ajouté de rang raccourcis dans le dos avant le jacquard, pour que le dos soit un peu plus haut que le devant, vous pouvez au moment de le mettre à plat à sécher, tenir le bas du pull avec une main et tirer le dos en haut avec l’autre main.

 

Une couture droite à la machine à coudre de chaque côté des 2 mailles centrales (vous pouvez faire 2 passages pour être complètement rassurée) et un petit coup de ciseaux.

La différence entre un pull et un gilet se résume donc à ajouter 3 mailles dans le travail : deux mailles centrales et une maille pour gérer correctement le motif jacquard.

 

Ensuite il reste à faire les finitions, pose de fermeture éclair ou bande de boutonnage au crochet ou au tricot.

et voilà !

RIDDARI est à retrouver chez trIScote ici et n’hésitez pas à personnaliser le vôtre avec vos propres couleurs si vous en avez envie.
Pour ma version femme, j’ai aussi fait quelques diminutions pour marquer la taille mais ce n’est pas obligatoire.

 

J’espère que ces quelques lignes vous aideront pour la transformation d’un Riddari ou d’un autre pull.
Et bien sûr vous pouvez faire l’opération dans l’autre sens, pour transformer un gilet en pull : ne pas mettre les 2 mailles centrales, supprimer 1m sur le motif et commencer les rangs derrière l’épaule gauche.

A bientôt,
Christine

Tricot Islandais, chez Lemon à Paris le dimanche 5 février

Lemon in Paris c’est un petit bout d’Islande à Paris… un accueil chaleureux, des jus originaux et bien sûr le fameux skyr islandais !

C’est là que je vous propose le prochain cours de tricot islandais à Paris, le dimanche 05 février 2017 de 10h à 17h.

LE COURS EST COMPLET en février, nouvelle date DIMANCHE 26 MARS 10h à 17h

 

Nous tricoterons un petit lopapeysa, pull islandais traditionnel réalisé sans couture et avec un motif jacquard. 

Vous apprendrez à tricoter avec une aiguille circulaire et avec des aiguilles doubles pointes, ainsi que le jacquard à fils flottants. Vous serez capable après cette journée de réaliser votre propre pull islandais à votre taille. Pendant la journée j’aurais l’occasion de vous présenter la laine islandaise et la tradition du tricot islandais.

Cette journée ne s’adresse pas forcément aux tricoteur(se)s expérimentés, il faut savoir monter des mailles et tricoter en mailles endroit pour assister au cours. Les moins expérimentés tricoteront éventuellement un lopi vest (sans manches)

 

Une journée bien remplie sur le plan du tricot aucours de laquelle Eva nous proposera de quoi nous restaurer tout au long de la journée.

 

 

Tarifs et modalités:

 

Où : Lemon in Paris, 43 rue des petits carreaux. Métro Sentier, Réaumur Sébastopol, Strasbourg Saint-Denis

Quand : Dimanche 05 février 2017 de 10h à 17h (avec pause déjeuner)

Tarif : cours de tricot ET restauration 85€

 

Cela inclut :

– la restauration sur place: Une boisson le matin –  une formule le midi (salade, jus, skyr) – une boisson chaude et muffin l’après midi.

– la fourniture de la laine et un tutoriel pour réaliser le projet prévu pendant le cours,

– le prêt du matériel (aiguille à tricoter…),

 

Le cours aura lieu s’il y a au moins 5 participants.

Le nombre de places est limité à 10 participants.

Pour s’inscrire ou pour toute information, me contacter à christine@triscote.fr

Newsletter trIScote : Áfram Ísland !

 

Année chaotique au niveau du ciel en France mais nous sommes bel et bien en juillet… la période des congés d’été pour beaucoup d’entre vous. De mon côté, comme chaque année, je m’absenterai pour de courts séjours en plusieurs fois, j’ai donc décidé de laisser la boutique en ligne active et si je suis absente au moment où vous passeriez une commande, un message indiquera clairement avant de valider la commande à quel moment je vais pouvoir expédier votre colis.

L’actualité footballistique a projeté l’Islande sur le devant de la scène ! Je dois avouer que je n’avais pas prévu de m’intéresser autant à l’Euro2016… leur aventure est incroyable !

Après le match contre l’Angleterre j’ai eu une irrésistible envie de poser mes encours (3 châles au moins pour ne parler que de ceux-là !) et de sortir des pelotes de léttlopi que j’avais mises de côté depuis un petit moment pour enfin démarrer le pull Stopover de MaryJane Mucklestone. Tricoté avec de grosses aiguilles c’est le projet parfait pour tricoter en papotant et le pull sera léger et pas trop chaud pour mon prochain séjour en Islande en août. Qui sait ? il sera peut être terminé à la fin du match France – Islande demain soir ?

J’ai pris du retard sur mon projet Mandala Madness, il va sans doute partir en roulotte et je le terminerai là-bas ! (Coton Stone Washed, crochet 4mm).

Nous sommes plusieurs à nous régaler avec ce coton et notre crochet. Tous les plaids proposés en Stone Washed XL peuvent être réalisés en Stone Washed avec un crochet 4mm (ou plus gros si vous le souhaitez).Valérie a presque terminé son Sophie Universe

et certaines d’entre nous commencent à lorgner sur le Summer Mosaïc Afghan de Julie Yager !

Mais l’été c’est également très pratique d’avoir des projets nomades à emporter partout, dans la voiture, le train et même sur la plage pourquoi pas 😉 Sur la photo les châles Agrumes et Olilia (nouveauté !) ainsi que les chaussettes Quatre de Carreau et Champagne


La date est un peu lointaine mais parfois c’est pratique d’annoncer les choses à l’avance pour s’organiser… voici donc les informations concernant le prochain week-end tricot islandais en Bretagne

Avant ça on aura peut être l’occasion de se rencontrer aux journées nationales de la laine à Felletin en Creuse du 28 au 30 octobre ou sur le salon Aiguilles et Passions à Steenvoorde (59) les 15-16 octobre. D’ici là je vous souhaite à toutes et à tous un bel été !

 

Stage tricot Islandais 2 jours dans l’Aveyron 11-12 mars 2016

Anne Claire nous accueillera le 11 et 12 mars 2016 pour un stage tricot Islandais chez elle l’auberge de la Vallée à Saint Felix de Sorgues tout près de Saint Affrique dans l’Aveyron. Le logement sur place et la restauration sont prévus pour la durée du stage. Il est également possible de prolonger son séjour pour découvrir la région de Roquefort et le Larzac tout proche.

Nous serons accueillis dès le jeudi soir, et pourrons faire connaissance pendant le repas du soir. En visitant le site de l’Auberge vous pourrez découvrir les repas composés de produits locaux… j’ai déjà l’eau à la bouche !

Le vendredi, nous débuterons notre journée tricot à 9h… et nous tricoterons beaucoup cette première journée. Nous réaliserons ensemble un petit lopapeysa, pull traditionnel Islandais tricoté en rond sans couture avec un motif en jacquard. Nous parlerons de la tradition du tricot en Islande et des techniques nécessaires pour réaliser un pull ou gilet en suivant une “recette” islandaise : comment tricoter avec des aiguilles circulaires, comment tricoter en rond sur un petit diamètre, pourquoi et comment tricoter en jacquard à fils flottants… 

Pour le petit déjeuner, et le diner Anne Claire et son mari s’occupent de tout.
Le midi nous ferons une pause pique-nique que vous aurez emporté avec vous, il y a aussi une épicerie au village.

La matinée de samedi sera consacrée au steek… équipées de nos ciseaux nous couperons le tricot ! et surtout nous verrons comment faire les finitions de notre gilet une fois qu’il est ouvert.
L’après midi sera consacrée aux adaptations que vous pourrez avoir envie d’apporter à un pull islandais traditionnel pour améliorer la coup ou pour le mettre à votre taille. Nous aurons aussi du temps pour que je puisse répondre à toutes vos questions.

Le stage se terminera le samedi à 17h.

Pour résumer…

Où : l’Auberge de la Vallée, Le Bourg, 12400 Saint Felix de Sorgues

Quand : vendredi 11 – samedi 12 mars 2016
(accueil à partir jeudi 10 avant le diner)

Tarif : 295 € par personne tout compris (fourniture du matériel, stage, logement 2 nuits, petits déjeuners et repas du soir). Tarif dégressif si partage de chambre. Possibilité de stage seul. 

Le stage aura lieu pour un nombre minimum de 5 participants.
Le nombre total est limité à 10 participants.

Pour vous inscrire ou pour toute questions concernant le déroulement du stage, vous pouvez m’écrire à christine@triscote.fr

Retrouver également l’annonce du stage sur le blog de Anne Claire

A bientôt
Christine