Riddari… version blouson avec une capuche cette fois

Une des choses les plus difficile quand on vend de la laine, c’est de manquer de temps pour tricoter alors qu’on a sous la main toute la laine qu’il faudrait pour le faire… alors  pour le week-end du jour de l’an j’avais décidé de mettre un nouveau Riddari sur mes aiguilles et de tricoter autant que j’en avais envie !
 

 

Jean voulait un blouson en plötulopi (parce que c’est plus doux !) et comme son ancien Riddari commence à fatiguer on a opté pour ce motif avec les même couleurs que mon blouson Hofadýnur.
             
  

 

Pour ce blouson, j’ai donc décidé de mélanger les explications de Hofadynur pour le nombre de mailles, avec les explications de RiddariJ’ai tricoté avec des aiguilles 5.5mm en adaptant le nombre de mailles car l’échantillon est différent (14-15m pour 10 cm au lieu de 18m avec la léttlopi).
J’ai aussi ajouté une petite dose de Frost pour la capuche.
En plus pour que le blouson ne soit pas trop tendu sur le ventre mais pas trop grand non plus en haut, j’ai démarré le bas avec la taille XL et j’ai fait quelques diminutions de chaque côté pour que le haut soit une taille L.

 

Le tricot c’est comme la cuisine, on adapte les recettes, c’est peut être pour ça qu’un patron de tricot se dit “uppskrift”  en islandais on “opskrift” en danois (recette en français ).

 

Le moment d’assembler le  corps et les manches… A ce sujet ma vidéo pourra vous éclairer si besoin https://youtu.be/-RY_ZXOU4os

Enfin le jacquard… la partie que je préfère ! J’ai pris soin de supprimer quelques rangs de jacquard dans la grille de Riddari car l’échantillon en plötulopi est différent en hauteur également. Pour simplifier disons que j’ai suivi la grille taille M pour une taille L/XL. (vidéo jacquard à fils flottants: https://www.youtube.com/watch?v=yw0N6SJcZc0)

 

L’heure du grafting
La vidéo est ici https://www.youtube.com/watch?v=s1NdcHFUwzQ&t=10s

 

J’ai mis quelques jours seulement pour le tricoter, ensuite je l’ai lavé (à la main eau tiède + shampoing Lopi et surtout séchage à plat), la laine islandaise sèche vite c’est pratique pour laver les pulls même en hiver !

 

Il restait à sortir la machine à coudre et les ciseaux pour en faire un blouson! J’y vais toujours un peu à reculons parce qu’après il faut coudre la fermeture éclair et j’aime pas trop ça 😉
 

 

Pour la fermeture éclair je couds à la main. Epingler le premier côté bien à plat et le coudre à petit point arrière. Ensuite épingler le 2ème côté en faisant attention à ce que le motif soit bien face à face.
Pour qu’il soit assorti, j’ai fait le cordon de la capuche en i-cord sur 4 mailles.

 

Et voilà ! Hofadýnur et Riddari assortis !!!

 

 

 ps: si vous avez un peu peur de tricoter la plötulopi vous pouvez visionner ceci https://www.youtube.com/watch?v=2-4UPiyC9cs&t=229s

 

Si les vidéos partagées dans cet articles vous ont aidé, n’hésitez pas à les liker 😉 . Merci à vous !

8 réflexions sur « Riddari… version blouson avec une capuche cette fois »

  1. Comme je comprends ta frustration de vivre au milieu d’un océan de pelotes et de ne pas pouvoir tricoter tout ton saoul ! Très beau blouson, la capuche, çà je n’ai pas encore testé ! Merci pour tout ce que tu nous montres si clairement et qui est si utile !

  2. Superbes, merci de partager vos créations!
    Pour ma part, j’ai transformé le modèle Garri (Lopi 34) en lopapeysa, avec une pointe de Frost également pour la capuche, et le tout assaisonné de pelotes Alafosslopi et de beaucoup d’explications trIScote . Le rendu est pas mal aussi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.