Cette fois-ci ce sera Jón en léttlopi !

Chaque année un nouveau Lopapeysa pour mon chéri… FUGL en Alafoss il y a 2 ans, GEFJUN en plötulopi en 2014 et cette année il a choisi Jón en léttlopi.

Une fois encore, on a passé un peu de temps à choisir ses couleurs et il a opté pour ce beau rouge cuivré 9431 pour la couleur principale, du mouton noir 0052, du brun 1401 et du beige 0085 pour le motif. Un motif géométrique qui sort un peu de l’ordinaire finalement 😉

Le pull a été essentiellement tricoté pendant la semaine de vacances en Islande au mois de mars, il avait bien avancé d’ailleurs le jour de la belle tempête qui nous a un peu bloqué dans notre petit cottage à Núpar (Hveragerði) ! 

Taille XL sur le corps et M pour les manches… rien n’est interdit du moment que l’on retrouve bien un nombre de mailles permettant de répéter le motif correctement au niveau de l’empiècement 😉 

Le voici terminé ! et oui quand on a terminé un pull Islandais on ne se fatigue pas trop avec les finitions, juste 3 fils à rentrer.

Vous remarquerez sans doute que le col remonte bien dans le cou et que la hauteur du pull n’est pas la même devant et derrière… j’ai ajouté les rangs raccourcis dont j’ai déjà parlé… à faire AVANT le motif en jacquard juste après le raccord corps-manche, j’ai ai fait 4 cette fois-ci, donc le dos mesure 8 rangs de plus que le devant (clic ici pour relire)

Sur la photo le pull n’est pas lavé donc le jaquard est encore un peu “floqué”

Toujours laver un ouvrage comme celui-là une fois terminer avant de le porter, les mailles vont se placer mieux et le vêtement sera plus souple ! On peut utiliser le savon spécial lopi mais si on n’en n’a pas un savon ordinaire type savon de Marseille c’est pas mal.

Après le bain, enlever l’eau au maximum en roulant par exemple dans une grande serviette éponge et laisser sécher à plat.

Et le voilà porté 😉

 

Envie de tricoter un pull JON ? c’est un modèle mixte et il est disponible en Français chez trIScote ici  😉 

Stage lopapeysa

Mise à jour le 02/08/2013: Il ne reste plus qu’une place les lundi et une place les mardi pour le stage d’automne. De nouvelles dates sont proposées pour le début de l’hiver

 

trIScote vous propose un stage d’accompagnement pour tricoter un pull ou un cardigan islandais. Le stage Lopapeysa se déroulera en 3 sessions:
1- Débuter avec le tricot en rond – le jacquard à fil flottant – choix du projet (par exemple le gilet öld, un pull Afmaeli, un blouson Fugl ou Ranga, ou tout autre modèle).
2- Tricoter en rond sur un petit diamètre (pour les manches) – Comment réaliser l’assemblage du corps et des manches.
3- Le steek. Comment sécuriser son tricot avant de couper pour ouvrir un cardigan – Les finitions.

Un délai de 2 ou 3 semaines entre chaque session vous permettra d’avancer votre tricot et je pourrai répondre à vos questions lors de la session suivante.


Le stage se déroulera à l’Oisivethé à Paris. Voici le calendrier et les tarifs du stage :


Les préinscriptions sont déjà ouvertes, il est possible de s’inscrire soit à l’ensemble du stage, soit à l’une des sessions. Le nombre de places est limité à 8 personnes pour les session 2 et 3.

Si vous êtes intéressé(e)s pour vous même, ou pour offrir le stage à l’un de vos proche, n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d’informations complémentaires : christine@triscote.fr

Icelandic Westy’s besties KAL

J’ai flashé sur les modèles proposés par Stephen West cet hiver… À dire vrai ce sont les photos de Jared Flood faites en Islande qui m’ont donné l’idée de chercher à substituer les fils proposés par des fils islandais.

Cela s’est révélé une super expérience, non seulement j’ai trouvé facilement les fils qui convenaient bien pour ses modèles mais en plus je me suis régalé à les tricoter. Comme la fraicheur a duré (et dure encore), j’ai même eu le temps de les porter alors que je pensais attendre l’automne pour certains.

Pour le KEX hat j’ai choisi léttlopi, aucune modifications par rapport au patron initial. J’ai commencé par la version homme et ensuite j’en ai fait un pour moi aussi avec des couleurs plus lumineuses !

 

Hofsós est un village dans le fjord Skagafjörður. La plupart des photos du Westy’s Besties kal ont été faites à Hofsós et Stephen West a crée des mitaines, un bonnet, une écharpe et un pull hofsós. Je me suis vraiment régalé avec la construction et le jeu de mailles des mitaines et du bonnet. J’ai utilisé 2 fils einband et des tons très clair. Comme le printemps est plutôt frais, je porte encore mes mitaines (avec des couleurs claires c’est moins hivernal).

 

http://ravel.me/triscote/hh    http://ravel.me/triscote/hm

Pour le pull Hofsós j’ai choisi le confort et la chaleur du fil plötulopi. Mon mari porte tellement souvent son pull Útjörð, j’avais envie d’avoir mon pull en plötulopi moi aussi;) J’ai choisi un gris un peu plus sombre et un beige un peu plus soutenu que pour les mitaines. Pour les coloris, c’est 9103 1030 et 1038. Je vais le faire un peu long, le chiné me plait, j’ai hâte de le porter.

Pour le bonnet Kvosin j’ai choisi le fil mèche plötulopi (un seul fil) et des couleurs “feu”. Il ne faut pas hésiter à tricoter la plötulopi avec un seul fil, une fois tricoté c’est aussi solide qu’un autre fil. Sur la photo de chaque côté de mon bonnet, le modèle d’origine (photos de Jared Flood).

Pour finir ce post un peu long, voici Tungata… Celui-là je ne pensais pas le porter maintenant mais puisque le froid perdure j’en profite. Einband convient parfaitement, j’ai utilisé 2 coloris Einband et 1 écheveau Hespa pour l’orangé (c’est un écheveau teinté avec des racines de rhubarbe).

 

http://ravel.me/triscote/t1

Avec l’autorisation de Stephen West pour le faire, des kits de laine pour réaliser ces modèles en laine Islandaise sont proposés sur le site trIScote, c’est ici http://www.triscote.fr/prestashop/123-stephen-west
Je me suis amusée en tricotant ces modèles, je les partage avec vous; si vous cherchez une alternative à la Brooklyn Tweed pour réaliser les modèles super sympa du Westy’s Besties KAL la laine Islandaise est une bonne solution !

 

 

Caméléon ?

Gaston adorait se blottir sur les tricots islandais encours de Sigrun alors elle lui a offert le coussin ÞJÓÐLEIР

Ce mot imprononçable que l’on pourrait écrire PJODLEID dans notre alphabet signifie quelque chose comme “route nationale”, heureusement la route N1 en Islande n’est pas sinueuse comme celle du coussin !!!

Merci Gaston.