Cette fois-ci ce sera Jón en léttlopi !

Chaque année un nouveau Lopapeysa pour mon chéri… FUGL en Alafoss il y a 2 ans, GEFJUN en plötulopi en 2014 et cette année il a choisi Jón en léttlopi.

Une fois encore, on a passé un peu de temps à choisir ses couleurs et il a opté pour ce beau rouge cuivré 9431 pour la couleur principale, du mouton noir 0052, du brun 1401 et du beige 0085 pour le motif. Un motif géométrique qui sort un peu de l’ordinaire finalement 😉

Le pull a été essentiellement tricoté pendant la semaine de vacances en Islande au mois de mars, il avait bien avancé d’ailleurs le jour de la belle tempête qui nous a un peu bloqué dans notre petit cottage à Núpar (Hveragerði) ! 

Taille XL sur le corps et M pour les manches… rien n’est interdit du moment que l’on retrouve bien un nombre de mailles permettant de répéter le motif correctement au niveau de l’empiècement 😉 

Le voici terminé ! et oui quand on a terminé un pull Islandais on ne se fatigue pas trop avec les finitions, juste 3 fils à rentrer.

Vous remarquerez sans doute que le col remonte bien dans le cou et que la hauteur du pull n’est pas la même devant et derrière… j’ai ajouté les rangs raccourcis dont j’ai déjà parlé… à faire AVANT le motif en jacquard juste après le raccord corps-manche, j’ai ai fait 4 cette fois-ci, donc le dos mesure 8 rangs de plus que le devant (clic ici pour relire)

Sur la photo le pull n’est pas lavé donc le jaquard est encore un peu “floqué”

Toujours laver un ouvrage comme celui-là une fois terminer avant de le porter, les mailles vont se placer mieux et le vêtement sera plus souple ! On peut utiliser le savon spécial lopi mais si on n’en n’a pas un savon ordinaire type savon de Marseille c’est pas mal.

Après le bain, enlever l’eau au maximum en roulant par exemple dans une grande serviette éponge et laisser sécher à plat.

Et le voilà porté 😉

 

Envie de tricoter un pull JON ? c’est un modèle mixte et il est disponible en Français chez trIScote ici  😉 

Afmaeli de Thomas, mes petites adaptations

En mai dernier, mon grand fiston a eu 20 ans. Parmi les nombreux cadeaux, un pull Islandais…

L’idée du modèle Afmaeli crée pour les 20 ans d’ISTEX s’est imposée assez naturellement et c’est lui qui a choisi les couleurs. Le bleu lui convenait très bien, mais nous avons choisi d’inverser le blanc cassé et le gris anthracite pour diminuer l’importance du blanc dans le modèle.

 

 

 

 

 

 

J’ai aussi ajouté quelques rangs raccourcis avant de tricoter le jacquard pour que le pull se place mieux. Certaines tricoteuses sont très habituées à utiliser les rangs raccourcis, d’autres beaucoup moins alors j’ai pensé qu’il serait utile de vous raconter un peu.

– pourquoi ajouter des rangs raccourcis dans le dos ? On fait parfois le reproche aux lopapeysu Islandais d’avoir une encolure trop dégagée dans le dos, cela est dû à la construction qui rend le dos et le devant parfaitement symétriques. Les rangs raccourcis permettront d’avoir une hauteur de dos plus grande que le devant, ainsi l’encolure se placera mieux.

– où placer les rangs raccourcis ? on peut les placer soit juste avant le motif en jacquard, soit juste après, soit les 2

– les rangs raccourcis, c’est quoi le principe ? il s’agit de tricoter en aller-retour quelques rangs dans le dos uniquement, pour que celui-ci soit plus haut que le devant. On les appelle “rangs raccourcis” parce qu’on fait demi-tour avant d’avoir terminé le rang.

Je ne vais pas décrire ici la méthode universelle pour ajouter des rangs raccourcis à vos pull ou cardigan Islandais, j’en serai bien incapable. Cela dépend de la taille du vêtement et de l’épaisseur du fil. Je préfère simplement reporter les notes de ce que j’ai fait sur le pull Afmaeli pour que vous puissiez vous en inspirer.

Après l’assemblage du corps et des manches, au rang suivant mettre un marqueur au niveau du raccord entre la manche gauche et le corps sur le devant et un autre au niveau de la manche droite sur le devant également.

Tricoter 3 rangs raccourcis de la façon suivante :  

-1- tricoter jusqu’au 1er marqueur (manche gauche), glisser le marqueur, tricoter encore 8 mailles, tourner le travail

-2- 1 jeté (passer le fil au dessus de l’aiguille), tricoter en mailles envers jusqu’au 2ème marqueur (manche droite), glisser le marqueur, tricoter encore 8 mailles, tourner

-3- 1 jeté, tricoter à l’endroit jusqu’à 2 mailles avant le trou formé au rang précédent, tourner

-4- 1 jeté, tricoter à l’envers jusqu’à 2 mailles du trou formé au rang précédent, tourner

-5- répéter le rang 3

-6- répéter le rang 4

Reprendre le travail à l’endroit en fermant les trous c’est à dire en tricotant les jetés avec la maille suivante ou la maille précédente selon la façon dont ils se présentent (avec la maille suivante sur le côté gauche du pull ou avec la maille précédente sur le côté droit).

Ici on voit que le dos est plus haut que le devant. Sur l’endroit du tricot l’ajout des rangs raccourcis est quasiment invisible, j’ai donc fait une photo sur l’envers du travail.

 

Encolure avec ajout des rangs raccourcis avant le jacquard

Vous pouvez aussi ajouter quelques rangs raccourcis en haut de vêtement, juste après le motif. Je ne l’ai pas fait pour Afmaeli pour ne pas déséquilibrer le dessin mais je l’ai fait sur d’autres vêtements (faire par exemple 2 aller-retour).

AFMAELI reste vraiment un de mes modèles préférés… si j’avais le temps je ferais la version multicolore pour moi, j’ai eu l’occasion de porter celui d’une amie, j’avoue que je l’aurais bien gardé pour moi ! 

Le catalogue LOPI33 vient de paraître en Islande, j’ai sorti mes aiguilles et mes pelotes pour tester quelques modèles alors pas le temps pour un Afmaeli pour le moment mais des choses très sympa aussi que j’espère vous montrer assez vite 🙂

Blouson FUGL n°2, tout va bien !

Vous vous rapellez du blouson FUGL tricoté trop petit que j’ai finalement gardé pour moi… J’avais ensuite remis un second blouson sur mes aiguilles avec un peu plus de mailles pour qu’il soit à la bonne taille cette fois ci pour mon mari.

Le timing était serré, nous étions fin janvier et notre semaine en Islande prévue pour le 1er mars. En plus j’avais peur de m’ennuyer un peu à retricoter la même chose. Et bien pas du tout, je n’ai pas été lassée du tout et je l’ai tricoté avec autant de plaisir que le 1er.

Cette fois-ci pas d’erreur, échantillon 14m = 10 cm (et non 13 mailles comme dans le patron), je choisis de ne pas changer d’aiguille mais de tricoter une taille de plus et à l’arrivée les dimensions conviennent. 

J’ai ajouté des rangs raccourcis dans le dos pour que l’encolure se place mieux. On fait souvent le reproche à certains modèles islandais de ne pas couvrir assez le cou étant donné que le dos et le devant font la même hauteur.

A défaut d’un véritable tuto, voici quelques explications théoriques (je n’indique volontairement aucun nombre de mailles car il dépend de la taille du vêtement, de la laine utilisée…). Avant de rassembler les manches et le corps sur la même aiguille, j’ai travaillé en aller-retour dans le dos en rang raccourcis. J’ai utilisé une méthode assez simple en plaçant des marqueurs là où je souhaitais (3 marqueurs sur la partie droite du dos M1 M2 M3 et 3 sur la partie gauche M4 M5 M6)

en travaillant ainsi :

  • Tricoter jusqu’au marqueur le plus éloigné (le plus à gauche M6), tourner le travail, un jeté (les jetés servent à éviter les trous) , continuer en mailles envers jusqu’au 1er marqueur M1
  • Tourner à nouveau le travail, un jeté, continuer à l’endroit jusqu’au marqueur M5
  • Tourner le travail, un jeté, continuer à l’envers jusqu’à M2, tourner le travai, un jeté, tricoter à l’endroit jusqu’à M4, tourner, un jeté, tricoter à l’envers jusqu’à M3, tourner le travail, un jeté. Les rangs raccourcis sont terminés !!!
  • Continuer en mailles endroit en “fermant les trous” c’est à dire en tricotant le jeté avec la maille suivante au niveau des marqueurs M4 M5 et M6 et avec la maille précédente au niveau des marqueurs M1 M2 et M3 en faisant une diminution gauche.

J’ai profité du cours de steek du 25 février pour l’ouvrir, et j’ai posé la fermeture éclair le lendemain.

  

ouf! Je suis dans les temps, nos FUGL sont partis avec nous prendre l’air en Islande.

  Le modèle est disponible dans la boutique ici .